Hé, les mousquetaires!!

SAlut à vous , les mousquetaires!

Cela faisiat longtemps que je n’étais pas venu nous rendre visite…ce site est bien déserté par leurs auteurs, par nous, les mousquetaires. Vous n’avez pas envie de reprendre un peu ce fil qui s’est plus ou moins achevé? Vous savez, vous me manquez!!

Bon, je n’ai pas été chez le psy, il y a des choses que je voulais lancer que je n’ai pas lancé. MAis j’aimerais en démarrer de nouvelles. Et puis, j’ai peut-etre aussi avancé sur mon moi profond, sur mes interrogations et doutes.

J’aimerais reprendre le fil de nos échanges.

Etes-vous encore là?

Je vous attends ici.

Bises

Je vous

Aux mousquetaires

Mes chers mousquetaires,

 

Nous voici donc entrés dans une nouvelle année, qui serait celle de la fin du monde? Je ne le pense pas, en ce qui me concerne.

En revanche, si cela continue , ce sera peut-être la fin de notre aventure? je ne le pense pas, en ce qui me concerne.

Donc , il me semble nécessaire de prendre de nouvelles dispositions pour 2012. Je le pense, en ce qui nous concerne.

 

Une bouteille nous attendait chez Aramis. J’espère qu’elle est encore là, et je nous souhaite de la boire, tous les trois , en 2012

Et pour les autres qui voudraient se joindre à nous, cela attendra peut-etre un peu, c’est déjà si compliqué pour nous de se retrouver déjà en virtuel, mais surtout en réel.

Messieurs les Mousquetaires, je vous embrasse, à la gasconne (ou à la garçonne, au choix)!

Un pour tous, Tous pour un!

Et que le meilleur vous soit réservé en 2012!

Porthos.

Missive à l’attention de Aramis

Salut Aramis,

Juste un petit mot, lié aux mousquetaires. Je regardais par hasard l’autre soir la boîte magique qui projette des films, et je suis tombé sur la « Fille de d’Artagnan », plutôt mignonne et à la poitrine désirable. Une certaine Sophie Marceau. En revanche , les mousquetaires n’étaient pas forcément à leur avantage. Je n’ai pas retenu le nom de celui qui tentait de me ressembler, pas vraiment sexy. Même Philippe Noiret en d’Artagnan  n’était pas dans son meilleur rôle. Jean-Luc Bideau n’était pas mal en Porthos au bandeau (mais est-ce que le vrai Porthos se reconnaitrait dans cet acteur?). En revanche, qui jouait Aramis? ce n’était pas Malkovitch (qu aurait été au poil), mais je te le donne en mille: c’était l’ami Sami Frey(pas vraiment à son avantage sur le lien qui figure dans cette missive).

Comme quoi l’un et l’autre, l’un est l’autre.

J’aime bien ce clin d’oeil.

Je t’embrasse, de cape et d’épées,

Athos

______

@ Arthur: Voici surtout l’acteur en lequel je me reconnais et sur lequel je me suis identifié dans ma tendre jeunesse : Gig Young le mec à l’extrême gauche (et oui je sais…)

 

Porthos est demandé!!

Porthos est demandé…Depuis la sortie des « 3 mousquetaires » en France, on a besoin de toi pour faire la promotion du film , et de trissare aussi…

Carte postale Méditerranée 2

Salut à vous,

Je voulais vous écrire plus de cartes, mais je n’ai pas eu le temps. Me voici de retour dans l’hexagone, encore plein de lumière dans les yeux, de ciel bleu et de soleil dans la tête et sur mon corps.

Même si je n’ai pas été consulté la pythie, je pense avoir trouvé aussi quelques réponses à mes questions plus ou moins existentielles. Je vous en reparlerais sans doute.

En tous les cas, cette coupure m’a fait un bien fou, et je réattaque avec énergie! J’espère qu’il en sera de même pour vous….

Avez-vous remarqué, que cet été, nous avions la Méditerranée en commun? que nous partagions sans doute son eau, dans nos moments de « thalassothérapie » respectifs?

Et puis, cet été, j’ai eu aussi un flash: j’ai réalisé que trissare, c’était le tweeter latin!!!!T’es trop fort, Daïdou!!

J’attends de vos nouvelles.

Bises

Carte postale de Méditerranée 1

Salut à vous,

Mer bleue( j’y reste des heures, à buller, à nager, à sculpter mon corps(!)…)

Ciel bleu (j ‘y reste peu, il laisse le soleil agir trop fort)

Esprit clair: ça fait du bien…

Je pense aussi beaucoup à vous….

Bises

Aux mousquetaires

Mousquetaires!!!

Eh!!!! , vous êtes où? j’attends vos missives…..de vos nouvelles…!!!le cardinal aurait-il eu raison de vous? ou Milady? Vite, des nouvelles, sinon….je me meurs….

Mousquetairement votre

Lettre à L…

Mon cher L….

Quel, plaisir de te revoir…après au moins 20 ans , je pense…tu n’as pas trop changé, peut-être un peu grossi du visage, mais si peu….non pas changé…

Si, tu as pris la nationalité du pays, même si tu restes toujours français. Tu t’es vraiment installé, ta voix s’est un peu modifiée, mais tu n’as pas d’accent quand tu parles français, non tu parles toujours aussi bien, ne t’inquiètes pas, tu n’as pas perdu ta langue maternelle…

Tu m’écris sur Facebook avoir adoré me retrouver. Tu sais , c’est tout à fait réciproque. On a reparlé de trucs de lycée que j’avais totalement effacé de ma mémoire, c’est incroyable…les noms des profs, des copains, des lieux que j’avais vraiment supprimé, oublié. Mais pour toi, je pense que ce sont aussi des repères importants pour ton passé de français , toi qui a choisi un avenir sous une autre nationalité…

A t’écouter, te voir, je me demande pourquoi je ne suis pas resté dans ce pays…oh, je le sais bien j’étais un peu jeune, avide de pleins d’autres découvertes, que j’ai pu faire d’ailleurs, mais aujourd’hui, je me sens un peu dans une impasse….

C’est marrant aussi, tu as changé ton prénom…J’ai bien compris que L… dans la langue du pays avait une signification pas sympa….mais excuse moi, pour moi, tu es toujours L…même si en changeant de prénom comme le disait David L (ce dont je parlais dans une lettre précédentes à David Porthos), on changerait de personnalité, de caractère.

Mais je pense que tu es resté le même, que tu as toujours été comme ça.

Tu m’as parlé de ta vie, de ta grande maison, de ton boulot. Tu ne m’as rien dit sur ta vie « sentimentale ». Il faut dire qu’on n’en parlait jamais entre nous….Trop timide, encore puceau peut-être, je en sais plus…..Toujours est-il que je n’ai pas osé te demander. Marié? apparemment non, et en tous les cas tu n’as pas d’enfants. Coureurs de jupons? non plus, je ne pense pas. Un copain? oui, je pense, et tu n’oses me le dire. C’est vrai que je suis d’un milieu, que nous sommes d’un milieu, où « ce genre de choses » se cache (j’en sais quelquechose). J’aurais dû te poser la question et puis te dire , que moi aussi….

Te dire aussi que je pense que j’étais vraiment amoureux de toi quand on était en terminale. Je ne sais pas quand ça a commencé , mais c’est vrai que déjà , on s’entendait très bien , dans cette classe de merde où tous les autres nous ennuyaient…et puis, je me souviens très bien de toi quand on allait à la piscine:   toi , bon nageur, tu étais dans le groupe des forts, moi, dans les moyens..on se croisait au bord des plongeoirs, et…j’étais en admiration devant ton corps athlétique, de nageur , comme je les aime toujours d’ailleurs…à l’époque, je ne déshabillais pas encore dans ma tête mes interlocuteurs, donc je ne me souviens pas de ce que pouvait cacher ton petit maillot de bain noir, plutôt serré d’après mes souvenirs…..mais je m’en souviens très bien, de ce petit maillot de bain noir, qui mettait si bien en relief, en valeur,  tout le reste….

Un soir , tu es venu réviser le bac à la maison. Mes parents n’étaient pas là  et tu es resté dormir. Je crois t’avoir proposé la chambre de mon frère, ou de dormir avec moi(j’avais un très grand lit) « pour continuer à discuter/réviser ensemble avant de dormir »…Je crois, ou c’est mon imagination qui travaille……en tous les cas, je me souviens d’un moment un peu géné, où tu as très vite tranché en disant que tu dormais dans la chambre de mon frère..et tu t’es mis en pyjama, qui ne laissait rien montrer de ton si beau corps…Voilà, ce fut tout…mais un certain émoi, une attirance forte pour laquelle je n’osais faire aucun geste…

Après , on a réussi nos bacs, on a fait des études différentes, on a gardé contact, et puis, peu à peu , on s’est perdu de vue….La magie d’internet a permis qu’on se retrouve…..

L’autre soir, j’aurais dû te demander avec qui tu vis, comment il s’appelle…oh, j’ai trouvé qui c’est sur ton facebook…c’est assez facile même si vous ne vous exhibez pas comme un couple…mais j’ai compris…

J’aurais dû rester un jour de plus…tu m’as proposé de venir habiter chez toi quand je reviendrais…oui je reviendrais…je te porterais cette lettre…et peut-être que tu ne voudras plus me revoir…ou j’ose espérer, tu m’accueilleras dans ton lit pour quelques nuits…

Je t’embrasse avec tous les souvenirs de cette période innocente des lycées, avec tous le poids (ou la légèreté?) de ces années passées..

Arthur

PS:  je t’ai envoyé un message hier soir sur Facebook…je te demandais la signification du surnom qu’on s’était donné…tu as répondu immédiatement, avec la définition précise de ce mot trouvé sur un vieux dictionnaire, définition que tu m’avais donc énoncée, pendant ces années de lycée, et à laquelle j’avais répondu par « mon sourire si typique », m’écris-tu aujourd’hui….oui, nous avions plus qu’une grande complicité….Besos

PS bis: en fait, moi aussi , j’ai changé de prénom…..

De retour

Salut à vous , les mousquetaires,

 

Me voici de retour…sans d’Artagnan, mais ça, je le prévoyais…j’ai ma petite idée sur qui devrait être D’Artagnan , d’ailleurs..il faudra que je vous en parle de vive voix….

De retour donc , après un court séjour dans un endroit magique , où j’ai vécu sans doute une des plus belles périodes de ma vie, amoureux de ma femme, de la vie, de tout….J’y ai retrouvé tous mes repères, avec autant de joie qu’il y a 20 ans et plus…cette légèreté inqualifiable, cette spontanéité qui facilite tant les rapports humains…en même temps, je ne suis resté que 4 jours, sans doute pas suffisants pour vraiment voir les mauvais côtés de la vie là-bas…

Revu aussi des copains , des anciens de là-bas, un ancien de mon lycée, qui m’a réveillé plein de choses..je pense en fait que c’était mon véritable premier émoi amoureux au masculin…je vais d’ailleurs le lui écrire…

Une belle parenthèse dans mon quotidien en ce moment surbooké….une belle bouffée d’air gai….

Des nouvelles de votre côté?

Je vous bise

Arthur Athos

PS: je suis à PAris ce jeudi et vendredi..on s’arrange pour boire la bouteille de Phil?

A Porthos et Aramis

A vous mousquetaires,

Je serais absent pendant une semaine. Je pars en voyage, en liaison indirecte avec mon boulot.

Aramis sait où, ma discrétion ne souhaite pas indiquer directement la destination. Mais c’est loin: 12 heures d’avion, je vais traverser les mers, et retrouver un pays avec qui j’ai beaucoup d’attaches sentimentales, un pays qui pour certains est un enfer , et qui pour moi a été un paradis.

Je devrais être content, je suis très angoissé. Aucune raison à cela. Mais j’ai l’impression d’être en fin de vie, que mes jours sont comptés. Rassurez vous , je n’ai aucune envie de me suicider. Mais je suis envahi d’un sentiment curieux, qui me pousse à profiter au maximum de chaque instant présent. Ca ne m’est jamais arrivé , je trouve ce sentiment étrange. En même temps, je me sens très serein, heureux, juste un peu étonné si ça doit s’arrêter là, dans les prochains jours.

La finitude d’une vie!!!!

En même temps, je me dis que je suis sans doute angoissé de retrouver cette ville folle, grouillante, colorée, ses habitants, si chaleureux et justement très dignes devant la mort, très détachés aussi. Je crois que j’ai peur d’être déçu, de ne pas retrouver mon paradis que la nostalgie a en plus dû rendre encore plus beau qu’il n’était, et qu’il n’est aujourd’hui….

Je penserais beaucoup à vous. Vous serez une force pour moi: un pour tous, tous pour un!!!

Je vous embrasse

Athos

PS: Et qui sait?  peut-être ramènerais-je un D’Artagnan? (enfin, ça m’étonnerait quand même….)